La Maison du Chocolat

Choc is Chic, by Nasty

Parce que l’art est sensible et singulier, parce qu’il nous surprend et provoque des émotions. La Maison du Chocolat invite les expressions d’avant-garde.

Mélange de poésie picturale et de transgression, l’art urbain se confronte à l’exigence esthétique et s’empare de ses coffrets iconiques. L’univers chocolat s’offre une explosion de couleurs pour éveiller tous nos sens.

C’est à Nasty, artiste incontournable du Street Art, connu et reconnu pour les supports inattendus qu’il choisit pour exprimer son art, que la Maison confie son univers mythique. Carte blanche aux sensations. Entre ses mains, l’aérosol côtoie l’or à chaud, le beau est à la fois doux et rugueux.

Son art enthousiaste, aux couleurs acidulées, à l’origine offert à tous, provoque des sensations, des émotions en tous points identiques au plaisir régressif du chocolat. Nasty nous propulse dans un graffiti qui n’appartient plus uniquement à la rue. Dans un tourbillon créatif et coloré, l’artiste réinvente et élève chaque coffret au rang d’objet culte. Il nous offre une expression à part qui nous emmène là où nous n’imaginions pas que le chocolat puisse nous emporter. Dans un univers choc et terriblement chic.

Nasty, en quelque mots

Figure incontournable du Street Art depuis 1988. Il s’est distingué en recouvrant les rames de métro de fresques colorées jusqu’au milieu des années 90. Sollicité ensuite par le monde de l’art, qui l’incite à quitter la rue pour s’exprimer sur des supports plus traditionnels, il décide alors de s’emparer des plaques émaillées du métro pour les utiliser comme des toiles. Habitué à se distinguer, les plaques RATP deviendront sa marque de fabrique.