JOURNÉE LITTÉRAIRE À LA VALLÉE VILLAGE

LE MAROC AUTREMENT

Dimanche 11 juin 2017

En partenariat avec Columbia Global Centers | Paris, La Vallée Village vous propose une journée dédiée à la littérature marocaine. Quatre auteurs animeront deux conversations, l’une sur les nouvelles plumes féminines et l’autre sur l’écriture et la diaspora marocaines. Cette journée sera agrémentée par l’exposition de Hakim Benchekroun, « Lost in Morocco », une exploration photographique autour des lieux oubliés du royaume chérifien. 

Places limitées, réservation obligatoire : paris.cgc@columbia.edu

Le transport vous sera offert par Columbia Global Centers | Paris :

  • 9h30 : départ de Columbia Global Centers | Paris (4 rue de Chevreuse, 75006) 
  • 18h : départ de La Vallée Village vers Paris 

Vous pourrez également en profiter pour vivre une expérience shopping de luxe à prix réduits* dans le Village.

*sur les collections précédentes

Le Maroc autrement

PROGRAMME DE LA JOURNÉE LITTÉRAIRE :

10h30 :
«La Diaspora»

Mai-Do Hamisultane et Khalid Lyamlahy 

16h :
«Les nouvelles plumes
féminines»

Anissa Bouziane et Madeleine Dobie

Maï-Do Hamisultane Lahlou

Maï-Do Hamisultane Lahlou, romancière et psychiatre, est l’auteure de plusieurs poèmes, romans et nouvelles. A sa sortie en 2014, son roman La Blanche (La Cheminante) est sélectionné pour le prix littéraire de la Mamounia de Marrakech. Son second roman,Santo Sospir (La Cheminante, 2015) a reçu le Prix littéraire Sofitel Tour Blanche. Elle vient de contribuer à un ouvrage collectif, Voix d'auteurs du Maroc : recueil de contributions de 30 écrivains marocains (Marsam, Rabat, 2016).

Khalid Lyamlahy

Khalid Lyamlahy est né en 1986 à Rabat (Maroc). Doctorant à l'Université d'Oxford en Angleterre, ses recherches actuelles portent sur la littérature francophone et la théorie littéraire. Il contribue à plusieurs magazines littéraires et revues académiques. Un roman étranger est son premier roman.

Anissa Bouziane

Anissa Bouziane est née aux États-Unis d’un père marocain et d’une mère française. Elle a grandi au Maroc et poursuivi ses études supérieures aux États-Unis. Elle est titulaire d’un Masters of Fine Arts in Fiction Writing de la School of the Arts à Columbia University. Fine observatrice du clivage Orient-Occident, ses écrits ont été publiés par l’International Herald Tribune, le San Francisco Chronicle, let le RAWI Anthology of Arab-American Writing. Initialement écrit en anglais, Dune Song est son premier roman. Elle vit, enseigne et écrit aujourd’hui à Paris.

Madeleine Dobie

Madeleine Dobie est professeure à l'Université Columbia où elle dirige le programme Master en études françaises et francophones. Se spécialisant dans les littératures coloniales et post-coloniales, elle a publié, entre autres, Foreign Bodies: Gender, Language and Culture in French Orientalism (Stanford University Press, 2001 et 2003), Trading Places: Colonization and Slavery in Eighteenth-Century French Culture(Cornell University Press, 2010) et, avec Myriam Cottias, Relire Mayotte Capécia: une femme des Antilles dans l’espace colonial français (Armand Colin, 2012).